François DUMONT

François DUMONT, 5e Prix du Concours Chopin 2010 mais aussi lauréat du Concours Reine Élisabeth, du Concours Clara Haskil et des Piano Masters de Monte-Carlo, est nominé en 2011 aux Victoires de la musique dans la catégorie « soliste instrumental ». En 2012, il reçoit le Prix de la Révélation de la Critique musicale française.

 

                  Né en 1985, il entre à l’âge de 14 ans au CNSM de Paris dans la classe de Bruno Rigutto. Il se perfectionne à l’Académie internationale de Côme auprès de Leon Fleisher, Murray Perahia, Menahem Pressler, Dmitri Bashkirov et Andreas Staier.François Dumont a été choisi par Leonard Slatkin pour jouer et enregistrer les deux Concertos de Ravel avec l’Orchestre national de Lyon, dans le cadre de leur intégrale Ravel au disque chez Naxos. Il est également invité par le Cleveland Orchestra, l’Orchestre du Théâtre Mariinski, l’Orchestre philharmonique de Monte-Carlo, l’Orchestre philharmonique de Varsovie, le Tokyo Symphony, l’Orchestre de chambre de Lausanne, sous la direction de chefs tels que Jesùs Lopez-Cobos, Antoni Wit, Arie van Beek, Philippe Bender, Stefan Sanderling…

 

                  François Dumont se produit en récital au festival « Piano aux Jacobins » à Toulouse, au Festival de Nohant, au Festival Radio France de Montpellier, au Festival Chopin à Paris, au Festival « Chopin and His Europe » à Varsovie, aux Journées Ravel de Montfort l’Amaury, au Festival de Ljubljana en Slovénie et au Kennedy Center à Washington. Il est régulièrement invité en Chine et au Japon.

 

                  François Dumont a une très riche discographie unanimement saluée par la critique. Citons entre autres les intégrales des Sonates de Mozart (Anima Records) et de l’œuvre pour piano de Maurice Ravel (Piano Classics) ; son enregistrement des Concertos n° 9 et n° 20 de Mozart avec l’Orchestre symphonique de Bretagne, célébré par la critique pour sa « clarté d’élocution » et son « équilibre idéal » ; et son dernier CD intitulé « Bach », paru fin 2015 (Artalinna). En février, mars et avril 2016 il a continué sa collaboration avec l’OSB avec les Concertos n° 17 et n° 23 de Mozart qu’il a joués et dirigés du piano.