Clément LEFEBVRE

 

Clément LEFEBVRE montre très jeune un vif intérêt pour la musique. À l’âge de 4 ans il commence le piano, avant de découvrir les percussions. Après l’étude et l’obtention des prix des deux instruments au Conservatoire de Lille, c’est au piano qu’il décide de se consacrer pleinement. Hortense Cartier-Bresson le reçoit dans sa classe au Conservatoire de Boulogne-Billancourt et le prépare au concours d’entrée du CNSM de Paris. Clément Lefebvre intègre la prestigieuse institution en 2010 et se forme auprès de Roger Muraro, Claire Désert, Pierre-Laurent Aimard et Alain Planès. Il bénéficie également des master-classes de Philippe Bianconi, Xu Zhong, Michael Lewin, Christian Ivaldi, Emmanuel Strosser ainsi que des membres du Trio Wanderer. Lauréat des Concours André Dumortier en 2012 et Piano Campus en 2013, Clément Lefebvre remporte en 2016 le 1er Prix ainsi que le Prix du public au Concours James Mottram de Manchester, à l’occasion duquel il se produit avec le Royal Liverpool Philharmonic Orchestra dirigé par Vasily Petrenko. Il est également lauréat de la Fondation Banque Populaire, de la Fondation Safran, de la Fondation Meyer et du Mécénat musical Société Générale. Amené à se produire dans des salles prestigieuses, telles que l’Espace Flagey de Bruxelles, l’Ambassade de France de Dublin, la Philharmonie de Paris, il est accueilli par divers festivals, notamment la Folle Journée de Nantes, le Festival Chopin à Paris, La Roque-d’Anthéron, Piano à Lyon, le Festival de Biarritz, le Festival de Pâques de Deauville, les Rencontres musicales en Artois. En 2015, il est invité à jouer avec l’Orchestre de la Garde Républicaine la Rhapsodie sur un thème de Paganini de Rachmaninov. On l’entend aussi régulièrement sur France Musique et Radio Classique. Chambriste recherché, il est engagé dans de multiples projets et partage ainsi la scène avec des musiciens tels que Philippe Bernold, Roland Daugareil, Lilian Lefebvre, Vineta Sareika, Amaury Coeytaux. Clément Lefebvre forme un duo de pianos avec Alexandre Lory, et il est membre fondateur du Quatuor Abegg, avec lequel il crée Aristophanes on the ground de Pascal Zavaro et It rings a bell de Karol Beffa. Deux disques sont actuellement en préparation, l’un en solo consacré à Rameau et Couperin (label Évidence Classic), et l’autre en sonate avec le violoniste Shuichi Okada consacré à Brahms et Schumann (Mirare).